Accueil / Écologie / Bure : arrêter d’urgence le projet de poubelle atomique

Bure : arrêter d’urgence le projet de poubelle atomique

Un éboulement dans une galerie souterraine du laboratoire de l’Agence nationale de gestion des déchets nucléaires (Andra) a fait un mort et un blessé, aujourd’hui 26 janvier, à Bure.

Ce site doit accueillir à partir de 2025, à une profondeur de 550 mètres, les déchets nucléaires les plus radioactifs et d’une durée de vie extrêmement longue pour certains.

C’est un véritable cadeau empoisonné pour les générations futures.

Ce projet dénommé Cigéo, dont le coût est estimé par Ségolène Royal à 25 milliards d’euros, est contesté depuis le début par le réseau Sortir du Nucléaire, l’Observatoire du nucléaire et des associations locales.

« Ensemble! » dénonce l’écrasante responsabilité des industriels qui mettent en danger la vie des salariés, puisqu’un précédent accident mortel avait eu lieu en 2002.

Une fois de plus est posée la question du devenir des déchets qui peuvent demeurer radioactifs pendant des centaines d’années.
Parce que nous refusons un avenir en forme de poubelle atomique, « Ensemble! » demande l’abandon du projet en cours, la sortie du nucléaire, une politique de sobriété énergétique et de développement des énergies renouvelables.

Le 26 janvier 2016.