Accueil / International - EU / Appel pour une évacuation immédiate du camp de Moria

Appel pour une évacuation immédiate du camp de Moria

Au moment où 12.500 réfugiés et demandeurs d’asile errent sans abri sur les routes et les collines de Lesbos, où les intoxiqués et les blessés de l’incendie de Moria sont empêchés par la police de rejoindre l’hôpital de Mytilène, où des collectifs solidaires apportant des produits de première nécessité sont bloqués par les forces de l’ordre ou pris à partie par de groupuscules d’extrême droite,
où la seule réponse apportée par le gouvernement grec à cette urgence est national-sécuritaire

nous, citoyen-ne-s européen-ne-s et citoyen-e-s du monde ne pouvons plus nous taire.

L’incendie qui a ravagé le camp de Moria ne peut être considéré ni comme un accident ni comme le fait d’une action désespérée. Il est le résultat inévitable et prévisible de la politique européenne qui impose l’enfermement dans les îles grecques, dans des conditions inhumaines, de dizaines de milliers de réfugiés. C’est le résultat de la stratégie du gouvernement grec qui, en lieu et place de mesures effectives contre la propagation du Covid-19 dans des „hot-spots“, a imposé à ses habitants, depuis six mois déjà, des restrictions de circulation extrêmement contraignantes. A cet enfermement prolongé, est venu s‘y s’ajouter depuis une semaine un confinement total dont l’efficacité sanitaire est plus que problématique, tandis que les personnes porteuses du virus ont été sommées de rester enfermées 24h sur 24h dans un hangar. Ces conditions menaient tout droit au désastre.

Cette situation intolérable qui fait la honte de l’Europe ne saurait durer un jour de plus.

L’évacuation immédiate de Moria dont les habitants peuvent être accueillis par les différentes villes de l’Europe prêtes à les recevoir est plus qu’urgente. Il en va de même pour tous les autres camps dans les îles grecques et sur le continent. Faut-il rappeler ici que le gouvernement grec a déjà entrepris de travaux pour transformer non seulement les hot-spots mais toute autre structure d’accueil sur le continent en centres fermés entourés de double clôture et dotés de portiques de sécurité ? Que serait-il arrivé si l’incendie de Moria s’était déclaré dans un camp entouré d’une double série de barbelés avec des sorties bloquées? Combien de milliers de morts aurions-nous à déplorer aujourd’hui ?

Ne laissons pas des dizaines de milliers de personnes dont le seul crime est de demander la protection internationale, livrées à une politique ultra-sécuritaire extrêmement dangereuse pour leur sécurité voire leur vie. Le gouvernement grec, au nom de la défense des frontières européennes et de la sécurité nationale, non seulement se croit autorisé à violer le droit international avec les refoulements systématiques en mer Egée et à la frontière d’Evros, mais interdit tout transfert sur le continent des victimes de l’incendie de Moria. Car, mis à part le transfert de 406 mineurs isolés au nord de la Grèce, le gouvernement Mitsotakis compte ‘punir’ pour l’incendie les résidents du camp en les bloquant à Lesbos! Le gouvernement grec et les autorités locales sont en train de créer une zone de guerre à Lesbos, au milieu de l’Europe. Et la seule cible de cette guerre sont les réfugié-e-s. 12.500 personnes sont actuellement en danger, privé-e-s de tout accès à des infrastructures sanitaires et exposé-e-s aux attaques de groupes d’extrême-droite.

Nous ne saurions tolérer que les requérants d’asile soient privés de tout droit, qu’ils soient réduits à des non-personnes. Joignons nos voix pour exiger des instances européennes et de nos gouvernements l’évacuation immédiate de Moria et la fermeture de tous les camps en Grèce, ainsi que le transfert urgent de leurs résidentes et résidents vers les villes et communes européennes qui se sont déclarées prêtes à les accueillir.

MAINTENANT et non pas demain.

Il y va de la dignité et de la vie de dizaines de milliers de personnes, mais aussi de notre dignité à nous, toutes et tous.

Contre les politiques d’exclusion et de criminalisations des réfugié-e-s, il est plus qu’urgent de construire un monde «un», commun à toutes et à tous. Sinon, chacun de nous risque, à n’importe quel moment, de se retrouver du mauvais côté de la frontière.

EVACUATION immédiate de Moria !

TRANSFERT de tous ses habitants vers les villes européennes prêtes à les accueillir !

Premiers signataires :

Organisations | Associations| Organisationen

  • Afrique-europe-interact
  • Antenne Migranti
  • Bonem e.V – Bochumer Netzwerk Migrantenorganisationen
  • Carta Academica
  • Cenî – Kurdisches Frauenbüro für Frieden e.V
  • Center for Migration, Education and Cultural Studies (CMC), Carl von Ossietzky Universität Oldenburg
  • Collectif de soutien de l’EHESS aux sans-papiers et aux migrant-es (LDH)
  • Cross border solidarity Vienna
  • Demokratisch kurdisches Gesellschaftzentrum Münster e.V.
  • Deutsches-kurdisches Kulturhaus e.V. Bonn
  • Deutsch kurdischer Freundekreis Senden e.V.
  • Fachgruppe Flucht, Migration Rassismus- und Antisemitismuskritik in der Deutschen Gesellschaft für Soziale Arbeit (DGSA)
  • Forum Civique Européen – Europäsisches BürgerInnen Forum – European Civic Forum
  • Groupe d’information et de soutien aux immigrés -GISTI
  • Kon-Med – Konföderationen der Gemeinschaften Kurdistans in Deutschland e.V.
  • Kritnet, The European Network for Critical Migration and Border Regime Studies
  • Migration-Control.Info
  • Migration_miteinander  e.V.
  • Migreurop –observatoire des frontières Moveurope!
  • Moveurope!
  • Münchner Flüchtlingsrat
  • Netzwerk (rassismus)kritische Migrationsforschung, Repräsentation, Community und Empowerment, Universität Bremen
  • Netzwerk Rassismuskritische Migrationspädagogik Polizeiklasse
  • Pro Asyl
  • Schweizerische Flüchtlingshilfe SFH, Organisation suisse d‘aide aux réfugiés OSAR, Swiss Refugee Council OSAR
  • Sea-Watch e.V.
  • Solinetz Basel
  • transform! Europe
  • Unia Migration Schweiz
  • YJK-E – Verband von Frauen aus Kurdistan in Deutschland e.V.

People | Persons | Personen

  • Giorgio  Agamben, Philosopher
  • Michel Agier, Directeur d‘études à l‘EHESS
  • Philippe Aigrain, Writer and Publisher
  • Tewfik Allal, Militant Associatif
  • Ilker Ataç, Professor, FB Sozialwesen, Hochschule Fulda
  • Fatoş Atali-Timmer, University of Oldenburg
  • Athena Athanasiou, Professor of Social Anthropology, Panteion University, Greece
  • Alain Badiou, Philosophe, Dramaturge, Romancier
  • Leonie Bahl, Eco-Social Designer
  • Etienne Balibar, Professeur émérite de philosophie, Université de Paris-Ouest
  • Eduardo Barberis, Associate Professor in Sociology, University of Urbino Carlo Bo
  • Harald Bauder, Professor, Ryerson University
  • Tarek Ben Hiba, ancien Conseiller Régional Ile-de-France
  • Karima Benbrahim, Leiterin IDA-NRW
  • Regina F. Bendix, University of Göttingen
  • Sebastian Benedikt, University of Göttingen
  • Alexandra Berger, Europa-University Flensburg
  • Sophie Bessis, Associate Researcher IRIS
  • Beate Binder, Humboldt University Berlin
  • Ulrich Brand, University of Vienna
  • Wendy Brown, Class of 1936 Chair, University of California, Berkeley
  • Prof. Dr. Herbert Brücker, Direktor, Berliner Institut für Integrations- und Migrationsforschung // BIM
  • Judith Butler, Maxine Elliot Professor, University of California, Berkeley
  • Claude Calame, Directeur d’études, EHESS, Paris
  • Gülay Çağlar, Freie Universität Berlin
  • Céline Cantat, Sciences Po Paris
  • María do Mar Castro Varela, Alice Salomon University of Applied Science, Berlin
  • Marie-Claire Caloz-Tschopp, Genève
  • Emilio De Capitani, former Secretary of the Civil Liberties Committee of the European Parlement
  • Patrick Chamoiseau, Writer
  • Zeineb Ben Said Cherni, Professor emerit. University of Tunis
  • Dimitirs Christopoulos, Professor at the Department of Political Science and History of Panteion University
  • Anastasia Christou, Associate Professor of Sociology, Middlesex University, London, UK
  • Alfonsina Ciccarelli
  • Marie Cosnay, Writer
  • Alexis Cukier, Philosopher, University of Poitiers
  • Paolo Cuttitta, University Sorbonne Paris Nord
  • Nolywé Delannon, Professeure de gestion internationale , Université Laval, Québec
  • Eugénie Delval – FNRS Researcher at Université libre de Bruxelles
  • Samia Dinkelaker, Institute for Migration Research and Intercultural Studies, University of Osnabrück
  • Cloé Drieu, Chargée de recherche CNRS, co-directrice adjointe du CETOBaC
  • Costas Douzinas, Université de Londres
  • Jean-Numa Ducange, Professeur d‘histoire contemporaine, Université de Rouen
  • Moritz Ege, Universitaet Goettingen
  • Jean-Louis Fabiani, Directeur d‘études à l‘EHES
  • Alexa Färber, University of Wien
  • Didier Fassin, Professor at the Institute for Advanced Study de Princeton
  • Éric Fassin, Sociologist, Université Paris 8
  • Marcello Di Filippo, Professor of International Law
  • Prof. Dr. Naika Foroutan, Direktorin Berliner Institut für Integrations- und Migrationsforschung // BIM
  • Glenda Garelli, University of Leeds
  • Nicholas de Genova
  • Natacha Godreche
  • Daniel Gyollai, Glasgow Caledonian University
  • Virginie Guirodon, Research Director, CNRS
  • Serge Gutwirth, Professor of Human Rights, Vrije Universiteit Brussel
  • Zana Hanifi, Women Refugee Route
  • Bozarslan Hamit
  • Lisa-Marie Heimeshoff, Institute for Migration Research and Intercultural Studies, University of Osnabrück
  • Pierre Henry President de France Fraternités ( ancien DG de france terre d’asile )
  • Sabine Hess, Director of the Göttingen Center for Global Migration Studies
  • Lena Imeraj,Vrije University Brussel
  • Ahmet Insel, Prof. em. Galatasaray University
  • Maja Ivačič, no-border activist and social worker
  • Rada Iveković, Professor Philosophy, Paris
  • Leonie Jegen, Arnold Bergsträsser Institut
  • Mariska Jung, PhD Researcher, EDGE – Evaluating Democratic Governance in Europe, RHEA – Centre for Research on Gender Diversity and Intersectionality
  • Karla Kästner, migration_miteinander e.V.
  • Yasemin Karakasoglu, University of Bremen
  • Ismail Doga Karatepe, Universität Kassel, Wissen am Stern
  • Pierre Khalfa, Fondation Copernic
  • Maria Kakogianni, Enseignante de philosophie à Paris 8 et Paris-Diderot
  • Lena Karamanidou, Research Fellow, Glasgow Caledonian University
  • Sophie Klimis, Professeure ordinaire de philosophie Vice-Doyenne à la recherche de la faculté de droit, Université Saint-Louis-Bruxelles
  • Felix Kolb, Vorstand Campact e.V.
  • Chloe Kolyri, Psychiatre-Psychanalyste
  • Marcus Koopmann, Atelier für Gestaltung
  • Veronika Kourabas, University of Bielefeld
  • Prof. Dr Reinhart Kössler, Berlin
  • René Kreichauf, Freie Universität Berlin
  • Niki Kubaczek
  • Andrej Kurnik, University of Ljubljana
  • Kostadinka Kuneva, MEP 2014-2019 GUE/NGL
  • Rahel Kunz, Université de Lausanne
  • Serkis Cengiz Kurumlu, Digital Communications & Visual Production
  • Manager
  • Cécile Lavergne, Philosophie sociale et politique, University of Lille
  • Henrik Lebuhn, Humboldt University of Berlin
  • Ilse Linz, Universität Bochum
  • Ulrike Lingen, Universität Oldenburg
  • Camille Louis, Dramaturge, Enseignante en philosophie à l‘Université Paris 8
  • Michael Löwy, Research Director emer., CNRS
  • Peter Mackridge, Emeritus Professor of Modern Greek, University of Oxford
  • Danijela Majstorovic
  • Rossella Marino, PhD Candidate, UNU-CRIS, University of Gent
  • Eirini Markidi, Psychologist
  • Gustave Massiah, Membre du Conseil International du Forum Social Mondial
  • Katerina Matsa, Psychiatrist
  • Sandro Mezzadra, University of Bologna
  • Savvas Michael, Writer
  • Philipp Misselwitz, Professor of International Urbanism and Design, Institute of Architecture, Technical University Berlin
  • Marta Stojić Mitrović, Institute of Ethnography of the Serbian Academy of Sciences and Arts
  • Caterina Molinari, PhD Researcher, KU Leuven
  • Warren Montag, Occidental College, Los Angeles
  • Rosalind C. Morris, Professor, Department of Anthropology, Columbia University
  • Bertrand Ogilvie, Psychanalyste, Professeur de philosophie/Université de Paris 8, Président du Comité scientifique du Collège international de Philosophie
  • Adi Ophir, Professeur invite des humanités, Brown Université, Professeur émérite, Université de Tel Aviv
  • Peter Osborne, Professor of Modern European Philosophy, Kingston University London
  • Ceren Özselçuk, Boğaziçi University, Istanbul
  • Esra Ozyurek, European Institute, London School of Economics and Political Science
  • Daniela Padoan, Writer
  • Xavier Papaïs
  • Lorenzo Pezzani, Goldsmiths University of London
  • Sylvie Postel-Vinay
  • Francesco Della Puppa, University Ca‘ Foscari Venezia
  • Federica dalla Pria, PhD, Antenne Migranti

Pour signer : change.org