Accueil / Écologie / Notre-Dame-des-Landes : terre de Résistance !

Notre-Dame-des-Landes : terre de Résistance !

L’annulation à la dernière minute de la venue à Nantes de la ministre Emmanuelle Cosse était plus qu’un indice.

La Cour administrative d’appel a bien pris l’exact contre-pied de la rapporteure publique pour valider les arrêtés préfectoraux sur l’eau et la destruction des espèces protégées.

Seule la mobilisation paysanne et citoyenne peut désormais empêcher l’expulsion des paysan-nes et habitant-es de la ZAD et la destruction du bocage de Notre-Dame-des-Landes. A l’appel du COPAIN 44, les « tracteurs vigilants » ont montré la semaine dernière combien les paysan-nes résistants étaient prêts à défendre la terre agricole et les femmes et les hommes qui la travaillent et en vivent.

Résistance paysanne et résistance citoyenne, la mobilisation contre un projet d’aéroport inutile et destructeur sera bien au cœur des échéances politiques de 2017. Et si le gouvernement, comme Valls l’a annoncé, choisit l’affrontement, nous serons des dizaines de milliers mobilisés pour lui faire échec.

Du réquisitoire de la rapporteure publique, il restera cependant, pour celles et ceux qui en doutaient, la certitude qu’il existe une alternative crédible – respectueuse de l’eau et de l’environnement et économe – à cette destruction inutile avec le réaménagement de Nantes Atlantique. Cela non plus nous ne l’oublierons pas.

Nantes, le 14 novembre 2016, 15h