Accueil / International - EU / Défendre Rojava contre l’agression militaire turque

Défendre Rojava contre l’agression militaire turque

Nous reproduisons ci-dessous l’appel du Conseil Démocratique Kurde en France à manifester samedi à 16h Place du Commerce à Nantes contre l’agression militaire Turque contre les populations et combattant.e.s kurdes de Rojava, ainsi que le communiqué national du syndicat Solidaires.

Mobilisation pour défendre le Rojava contre l’agression militaire turque

La décision irresponsable du Président des Etats-Unis Donald Trump de retirer les troupes américaines du nord de la Syrie a laissé le champ libre à la Turquie pour envahir cette zone, le Rojava, peuplée majoritairement de Kurdes, et assouvir les plans de nettoyage ethnique que le régime d’Erdogan nourrit depuis si longtemps à l’encontre des Kurdes.

Ce mercredi après-midi, l’armée turque a commencé à mettre ses menaces à exécution en procédant à des frappes aériennes et des tirs d’obus dans les régions de Serêkanî (Ras al-Aïn) Qamishlo et Dêrîk.

L’invasion turque est synonyme de massacres, de nettoyage ethnique, de drame humanitaire. Elle va enliser la Syrie dans une guerre encore plus profonde et provoquer un exode massif de la population civile qui va amplifier le flux des réfugiés vers l’Europe.

D’autre part, comme l’a déclaré le commandant des Forces démocratiques syriennes (FDS) Mazloum Kobanê, l’agression turque contraint les combattants des FDS à alléger la surveillance des quelque 12.000 djihadistes détenus au nord de la Syrie, pour se consacrer à la défense de leur population et de leurs terres.. Ceci entraînera immanquablement une résurgence de Daesh et, partant, une menace accrue pour l’Europe.

Les Kurdes qui ont donné 11.000 vies dans la guerre contre Daesh et développé dans la région un système politique fondé sur la démocratie, le pluralisme et l’égalité des genres, ne représentent une menace pour personne. Ils ne demandent qu’à vivre en paix.

Samedi 12 octobre, des mobilisations auront lieu partout en France pour défendre le Rojava contre l’agression militaire turque, à l’appel du CDKF et de la Coordination nationale Solidarité Kurdistan (CNSK) auxquelles se joignent de nombreuses personnalités, organisations politiques et de la société civile.

Nous vous invitons à participer nombreuses et nombreux à ces rassemblements et marches pour manifester votre soutien et votre solidarité avec les Kurdes dans ce contexte crucial.

Pour ailleurs, nous vous informerons des actions éventuelles qui seront entreprises d’ici samedi pour contrer les plans turcs d’invasion et de nettoyage ethnique au Rojava.

Retrouvons-nous samedi 12 octobre à Nantes, 16h, Place du Commerce

Conseil Démocratique Kurde en France 

_________________________________________

NON à l’invasion du nord de la Syrie par la Turquie !, communiqué du syndicat Solidaires

Depuis une semaine, pas un jour ne passe sans que Erdogan ne lance un ultimatum aux USA en annonçant le déclenchement d’une opération militaire contre l’Administration Autonome du Nord et de l’Est de la Syrie (AANES, Rojava). Ces menaces ont pris un tour plus inquiétant dans la nuit du dimanche 06 octobre au lundi 07, avec l’annonce par les USA du retrait de leurs troupes de la zone prévue par la Turquie pour lancer ses opérations, autour de la ville de Girê Spî (Tel Abyad). Les USA ont aussi annoncé qu’ils n’interviendraient pas dans le conflit qui viendrait à se produire, ce qui revient à valider les plans d’invasion de la Turquie. Non pas que nous soutenions l’interventions des états impérialistes dans les guerres au Moyen Orient, mais soyons réalistes : face à la deuxième armée de l’OTAN, le courage des Forces Démocratiques Syriennes ne suffit pas. La tragédie de la région d’Afrin nous l’a déjà montré.

Nous ne pouvons rester sans réagir face à la menace qui pèse sur le projet de société démocratique, multiethnique et multiculturel, dont l’émancipation des femmes est un pilier, qui est en cours d’implémentation depuis 2013 dans les zones sous contrôle de l’AANES, alors que le reste du pays a été ravagé par la dictature du régime Assad aussi bien que par les divers groupes islamistes radicaux ayant anéantis l’opposition démocratique syrienne. Mis à mal en Turquie lors des dernières élections municipales, Erdogan et l’AKP veulent éradiquer le projet d’autonomie au nord de la Syrie, qui leur est insupportable à eux qui ne reconnaissent par les droits fondamentaux du peuple kurde ni des autres minorités en Turquie, et dont les valeurs conservatrices et anti-démocratiques sont à l’opposé de celles portées par l’AANES au Rojava. Erdogan a déjà annoncé ses plans de nettoyage ethnique pour les zones que l’armée turque envahirait. Il compte y reloger les réfugiés syriens de Turquie afin de redorer son blason auprès de sa population, qui demande le départ de ceux-ci. Pour les habitant.e.s kurdes, arabes, arménien.ne.s, assyrien.ne.s, chaldéen.ne.s, turkmènes et autres des zones sous contrôle de l’AANES, une invasion turque sera synonyme d’un massacre. Nous l’avons vu à Afrin, où les groupes pro-turcs ont organisé le pillage de la région, où les kidnappings crapuleux, les viols et les meurtres sont quotidiens.

Nous ne pouvons rester immobiles face à ces menaces. L’Union Syndicale Solidaires appelle donc chacun.e.s à participer aux rassemblements qui seront organisés partout en France pour élever nos voix contre l’invasion du Rojava par la Turquie. Nous demandons au gouvernement français d’intervenir diplomatiquement et de tout mettre en oeuvre pour éviter le massacre qui s’annonce. Notamment, nous demandons à ce que soit mis un terme à tous les contrats avec la Turquie pour faire pression sur son gouvernement.