Accueil / Actualites / Des « occupants de la ZAD » réagissent dans un communiqué

Des « occupants de la ZAD » réagissent dans un communiqué

Dans un communiqué envoyé aux médias, des occupants de la Zad-NDDL indiquent :

« Non ce n’était pas une manifestation de « zadistes », ni un rassemblement anti-aéroport, ni même un simple hommage à Rémi Fraisse, c’était une réaction populaire à un assassinat policier et l’affirmation d’une volonté commune de désarmer les forces de l’ordre. »

Les rédacteurs du communiqué écrivent encore : « Évidemment la presse accusera les « casseurs », des « groupes venus de l’extérieur », mais samedi dans les rues de Nantes, comme ailleurs dans nos luttes, nous faisons bloc. Il n’y a pas de « groupes radicaux » qui « s’infiltrent » dans les luttes. Il y a diverses présences unies dans une commune détermination. »

« Les manifestant.e.s ont tout fait pour rester ensemble jusqu’au bout malgré les volontés des forces de l’ordre de diviser le cortège et de disperser. (…) Le dispositif policier disproportionné qui nous est opposé ne dissuadera pas de descendre dans la rue. « 

« Manuel Valls a beau jeu de nous accuser de salir la mémoire de Rémi, il n’empêche que c’est lui et son ministre de l’intérieur qui sont les commanditaires de son assassinat. C’est ce gouvernement qui arme et dirige la police. »

« Nous ne voulons pas être réduit.e.s à des manifestations virtuelles sur twitter, comme nous le propose courageusement EELV, ne nous laissons pas pacifier. Même si les organisations de gauche, associations et syndicats restent muets et désertent la rue face à un tel événement, il y a tout de même eu 90 rassemblements dans une soixantaine de villes. »

Presse Océan : Le 02 Novembre 2014

Voir aussi le communiqué : Zad.nadir.org