Accueil / Politique / Des riches plus riches et des pauvres plus pauvres

Des riches plus riches et des pauvres plus pauvres

Des riches plus riches et des pauvres plus pauvres. C’est, en résumé, la conclusion de deux études de l’Insee, qui ne nous surprend pas : la politique fiscale d’Emmanuel Macron a creusé les inégalités.

La 1ère (https://www.insee.fr/fr/statistiques/4659174) « En 2018, les inégalités de niveaux de vie augmentent » regarde comme chaque année les indicateurs d’inégalités (niveaux de vie, indice de Gini, pauvreté, etc.). Elle conclut que les inégalités s’accroissent « nettement » !

La 2e (https://www.insee.fr/fr/statistiques/4652339) mesure l’impact des réformes de 2018 de la fiscalité du capital : le remplacement de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) par un impôt sur la fortune immobilière (IFI), la flat tax sur les revenus du capital. Conclusions :

–   Les grands gagnants sont les 5 % les plus riches (+ 1 000 € dans l’année). Le niveau de vie des 10 % les plus riches a augmenté de 0,6 % et celui des 5 % de 1,2 %.

–   Les perdants sont les 30 % les moins riches ont vu leur niveau de vie diminuer. Les 10 % les moins bien lotis ont perdu 2,9 % en dix ans.

–   La pauvreté augmente et atteint 14,8 % de la population, avec 9,3 millions de personnes (au lieu de 8,9) sous le seuil de pauvreté (moins de 1 063 euros par mois).

–   Ce taux de pauvreté augmente notamment pour les retraités (gel des pensions et la hausse de la CSG) et fortement pour les familles monoparentales, du fait de la baisse des allocations logement.

Pour les retraité-es, le niveau de vie médian diminue, de 1 854 € mensuel en 2017 à 1 818 € en 2018, soit de 1,9 %. Le nombre de pauvres augmente, de 1 094 (7,6 %) à 1 257 (8,7 %), mais reste inférieur à la moyenne de la population (14,8 %).

L’étude INSEE de Félix Paquier et Michaël Sicsic (https://www.insee.fr/fr/statistiques/4652339) précise les conséquences des réformes :

–   ISF : perte de 3,44 milliards d’euros de recettes fiscales, gain pour 340 000 ménages de 9 770 € de revenu et de 6 700 € de niveau de vie.

–   Flat tax : gain pour les 5 % les plus aisées de 640 € par an de revenu.

P.P., septembre 2020