Accueil / Luttes sociales / Fin de la trêve hivernale : refusons les expulsions !

Fin de la trêve hivernale : refusons les expulsions !

Plus personne à la rue !

Mobilisation samedi 31 Mars 2018  NANTES Commerce 12 h 00 Banquet de rue – 14 h 00 Manifestation 

La trêve prend fin le 31 mars, tout comme le programme hivernal d’hébergement des sans abris. Sur le territoire de Loire Atlantique, des centaines de personnes vont se retrouver sans toit, dès le 1er Avril, jetées à la rue avec le concours des forces publiques.

Qui sont-elles ? Précaires, chômeurs, travailleurs pauvres, jeunes, retraités, demandeurs d’asile, militant-e-s mobilisé-es sur des occupations, sont celles et ceux qui subissent : la précarisation généralisée, l’exclusion et la répression, une crise du logement et de l’hébergement sans précédent. Mais aussi d’anciens expulsés non relogés, alors que la loi DALO oblige à un relogement.

Toujours plus d’expulsions :

En 2016 (chiffres nationaux), 128 146 jugements d’expulsion ont été rendus et 15 222 familles ont été jetées à la rue par la police et les huissiers, le plus souvent sans hébergement et sans relogement.

En Loire Atlantique : 1 735 assignations au tribunal délivrées, aboutissant à 1 109 commandements à quitter les lieux, dont 412 avec le concours de la force publique. Ce à quoi il faut rajouter les expulsions des squats non comptabilisées. Augmentation constante depuis des années, qui montre un échec des politiques de prévention des expulsions.

Refusant d’appliquer le droit à un hébergement inconditionnel et à une orientation vers un relogement (mesures prévues dans la loi), le gouvernement minimise la situation et s’entête dans ses orientations de marchandisation totale du secteur logement et de casse des services publics et sociaux.

Il s’attaque violemment au logement social. Après avoir réalisé plus de 3 milliards d’économies en baissant les APL, en piochant dans les caisses des HLM, le gouvernement veut les obliger à vendre une partie de leur parc, à faire appel à des capitaux privés, loin des besoins locaux et des réalités des territoires.

Le dangereux projet de loi Logement (ELAN) annonce une dégradation encore plus brutale pour les sans abris, les mal logés et les locataires. L’habitat est livré aux spéculateurs, aux investisseurs, les prix des loyers et du foncier exploseront encore plus (à Nantes + 7 % sur 2017). L’encadrement des loyers (prévu par la loi) est jeté aux oubliettes du libéralisme économique.

C’est pourquoi, nous appelons tous les collectifs mobilisés autour des questions du non hébergement, du mal et non logement, à se rejoindre dans la rue le 31 Mars, et d’autres jours, pour exiger d’une manière unitaire :

– L’arrêt des expulsions et des remises à la rue, sans solution digne et respectueuse des personnes :

– Le respect du droit inconditionnel à l’hébergement jusqu’au relogement ;

– L’abrogation de la circulaire Collomb qui autorise le contrôle des hébergés à l’hôtel et dans les centres ;

– L’application ferme de la loi DALO et une réquisition immédiate des locaux et logements vacants ;

– Le rétablissement des APL et des aides de l’État pour la construction de HLM ;

– Que cesse la vente des HLM, de leur construction par des promoteurs privés, et de toutes les autres formes de marchandisation du logement social ;

– L’interdiction des cautions solidaires, des congés abusifs ;

– L’encadrement des loyers à la baisse sur la Métropole Nantaise ;

– La taxation des plus-value tirées de la spéculation et des opérations publiques d’urbanisme ;

– La concertation avec les habitants lors d’opérations d’urbanisme et le respect de leurs choix ;

– La production massive de logements sociaux et très sociaux, à loyers abordables, durables, accessibles, à énergie passive ;

– Un service public du logement qui tendra vers un habitat d’usage, non spéculatif.

Plus personne sans toit, c’est possible ! Et c’est un droit !

Le 1er avril ne doit pas être le jour anniversaire de l’indignité nationale !

Signataires :

Collectif logement 44 . Vive l’APL !
Citoyen-nes mobilisé-e-s, IndecosaCGT44, DAL44, LDH, Union Solidaires 44, UD-CGT44, SNUP-FSU, Unef, CSF44, CNL44, CLCV, MVEUCS44, Attac44, MRAP, France Insoumise44, PG44, PCF44, JC44, UDB, EELV, Ensemble44, NPA Nantes,……

liste ouverte en cours.

Nantes, le 26 mars 2018