Accueil / International - EU / Halte au massacre de manifestants pacifiques en Palestine

Halte au massacre de manifestants pacifiques en Palestine

La journée de la terre en Palestine tourne au massacre. Les rassemblements pacifiques le long de la séparation entre Gaza et Israel sont l’occasion d’un véritable massacre de Palestiniens, manifestants désarmés de tous âges, par des tireurs d’élite Israéliens.

L’armée a confirmé le déploiement de snipers tout le long de la ligne « frontière »  d’Oslo ainsi que si les « troubles »  s’étendaient dans les territoires occupés.

Le 30 au soir le chiffre atteignait déjà  17 morts et plus de 1300 blessés,  chiffre qui ne peut qu’augmenter.

ENSEMBLE condamne avec force cette répression sauvage et le silence complice des autorités francaises.!

_________________________________________________________________________________________

Nouveaux assassinats de Palestiniens : l’impunité de Natanyahou doit cesser !

Déclaration de Clémentine Autain

L’armée israélienne a de nouveau fait preuve d’une brutalité meurtrière contre le peuple palestinien. Ses snipers ont tué 12 manifestants palestiniens et blessé des centaines d’autres aux frontières de Gaza.

Ces manifestants gazaouis étaient réunis ce vendredi 30 mars était pour « La journée de la terre » en référence au soulèvement palestinien du 30 mars 1976 contre la confiscation de 2.500 hectares de terres en Galilée. Cette « Journée de la Terre » marquait le début d’un processus de masse « La marche du retour » qui doit durer jusqu’à la mi-mai.

Gaza subit un blocus par l’Etat d’Israël avec la complicité du régime egyptien depuis une douzaine d’années. L’évacuation par les forces israéliennes est en trompe l’oeil puisqu’elles contrôlent toujours les frontières. Aux conditions de vie dramatique dans Gaza s’ajoute la brutalité continue de l’Etat d’Israël dont le premier ministre Benjamin Netanyahou n’a pour réponses que l’arbitraire et la violence.

L’impunité dont bénéficie le gouvernement israélien doit prendre fin. Les droits du peuple palestinien doivent continuer à être soutenus, alors même que les résolutions de l’ONU en ce sens n’ont pas été suivies d’effet.

Le chemin de la paix, pour les Palestiniens et les Israéliens, ne peut que passer par la fin de la colonisation et de l’oppression du peuple palestinien.

Le 30 mars 2018