Accueil / Politique / La « Macronie » en crise : se rassembler pour les faire échouer

La « Macronie » en crise : se rassembler pour les faire échouer

La démission de Nicolas Hulot  est un véritable coup de tonnerre dans la rentrée politique. Sa décision sonne comme un réquisitoire implacable contre la globalité de la politique menée par Emmanuel Macron.
Ce constat rejoint ce que chaque citoyen peut constater  : les conséquences du bouleversement climatique et environnemental se concrétisent tous les jours de façon plus brutale.

Face à cette situation d’urgence, les choix de société mis en œuvre par le gouvernement sont une impasse : soumission à l’austérité européenne, politique « pro business », extractivisme sans fin… Ces politiques aggravent la crise sociale, écologique, économique. Le constat d’échec fait par Nicolas Hulot montre bien que, pour préserver la planète, il faut changer de système.

Après l’affaire Benalla, qui a constitué un scandale d’État, c’est un nouveau revers majeur pour Emmanuel Macron dont le crédit politique se désagrège de plus en plus rapidement. Au moment où celui-ci veut engager sans doute la réforme majeure de son quinquennat, avec la remise en cause du système de retraites par répartition, la situation se trouve modifiée. Un échec du pouvoir sur ce dossier constituerait une victoire majeure pour toutes celles et ceux qui défendent l’égalité des droits et la justice sociale.

L’issue de la crise actuelle n’est nullement écrite d’avance Les forces de droite, menée par Laurent Wauquiez qui affirme son leadership sur Les Républicains et qui ont soutenu la plupart des réformes du gouvernement, sont déterminées à prendre leur revanche et à s’imposer comme la force d’alternance « responsable » et réactionnaire. Sans compter la menace, toujours présente, du Rassemblement National (ex-FN).

Il est essentiel que les forces du mouvement social, syndicats, associations, mouvements et partis politiques se rassemblent pour imposer les exigences sociales et environnementales  comme les questions centrales de cette rentrée. C’est l’enjeu des prochaines semaines. C’est l’objectif auquel le mouvement Ensemble ! est déterminé à contribuer

Le 29 août 2018