Accueil / Politique / Législative partielle : Karine Daniel élue

Législative partielle : Karine Daniel élue

Avec 55,4% des suffrages exprimés, c’est nettement que Karine Daniel a été élue hier députée de la 3ème circonscription de Loire-Atlantique, en remplacement de Jean-Marc Ayrault.

Présent à la soirée électorale, le Ministre des Affaires étrangères y a vu « une victoire de nature à redonner confiance à ceux qui croient que tout est perdu et que la droite à un boulevard devant elle avec son programme ultra conservateur », tandis que la nouvelle élue affirmait que son élection était « un signe pour reconquérir l’opinion ». Mais pas un mot sur les conséquences de la politique suivie depuis 4 ans pour François Hollande et ses gouvernements. Il est vrai que lors de son débat avec son challenger de droite, Karine Daniel s’est déjà affirmée prête à voter la loi travail à l’issue du débat parlementaire….

Si on peut comprendre le « ouf » de soulagement des dirigeants socialistes au soir de cette partielle, les chiffres restent sévères.
D’abord ceux de l’abstention : 74,2% au second tour, soit sensiblement la même chose qu’au 1er tour où elle était de 74,5%, auxquels viennent s’ajouter 2728 votes blancs et nuls, soit 11,96% des votant-es.

Mme Daniel a donc in fine été élue députée par 48,8% des votant-es et 12,5% des inscrits. Soit un électeur/une électrice sur 8.

Alors que le seul PCF appelait explicitement ses 1089 électeurs du 1er tour à voter pour la candidate PS, Mme Daniel progresse de 4 389 voix entre les deux tours (de 6753 voix à 11 142 voix), tandis que le candidat de la droite unie (UMP, UDI, MODEM) gagne 3868 voix, passant de 5088 voix à 8956 voix.

Rappelons aussi qu’au 1er tour, les quatre candidat-es à la gauche du PS (EELV, PCF, ND et LO) recueillaient un total de 6003 voix, à une encablure des 6753 voix de la candidate PS. (EELV 3686 voix, PCF 1089, ND 650, LO 578)… Même si les mathématiques ne font pas une politique, surtout localement avec le soutien renouvelé du PCF 44 au projet de Notre-Dame-des-Landes, restent que près de 30% des électrices et des électeurs du 1er tour s’étaient exprimés en faveur d’un-e candidat à la gauche du PS… Et que l’exigence du rassemblement à gauche, rappelée dans la lettre ouverte d’Ensemble « Pour une gauche debout », se trouve aussi là une nouvelle fois explicitement posée.

Hier, le candidat de droite est arrivé en tête dans 4 des 8 communes de la circonscription, St-Etienne de Montluc, Vigneux, le Temple de Bretagne et Cordemais, Karine Daniel arrivant nettement en tête dans les quatre communes centres de la circonscription, Indre, Couëron, Nantes 3 et Saint-Herblain.

Mais de là à considérer que « le PS peut gagner sans l’appui des écolos qui devront s’en rappeler et ce n’est pas forcément bon pour eux » comme l’a déclaré hier soir Affilé, le maire PS de Saint-Herblain, il y a un (grand) pas que nous ne franchirons pas, préférant l’appeler à plus de lucidité politique et de modestie – mais sans doute est-ce là beaucoup trop lui demander!- en lui rappelant qu’y compris dans sa commune, qui est par importance la troisième du département, la candidate PS n’a rassemblé, au second tour, qu’un peu plus de 13% des suffrages des électrices et des électeurs inscrits.

Nantes, le 25 avril 2016