Accueil / Politique / Monsieur Macron, vous n’êtes pas notre président !

Monsieur Macron, vous n’êtes pas notre président !

M. Macron, vous avez parlé à la télévision pendant 18 minutes le 31 décembre de « réussite», de « succès», de « fraternité ». Car une image de « président des riches » vous colle à la peau. Puis vous avez promis de « continuer à faire ce pour quoi vous avez été élu ».

Mais avez-vous été élu pour aider les grandes fortunes à s’enrichir en supprimant leurs impôts ? Etes-vous là pour amplifier les inégalités ? Avez-vous été élu pour supprimer les aides au logement ? Pour démanteler la Sécurité sociale à base de cotisations prélevées sur la richesse ?

Macron,  vous ne nous représentez pas !

Vous êtes le président des Français du haut de l’échelle.  Vous préparez une loi qui fera barrage à l’entrée des jeunes dans l’université.  Vous n’accueillez pas les personnes migrantes et vous les pourchassez

Vos ordonnances suppriment des droits syndicaux. Elles suppriment le Comité hygiène-sécurité-conditions de travail (CHSCT) qui était une conquête démocratique pour agir sur la santé et pour un bon travail

Au lieu de s’attaquer au chômage, vous accusez les chômeurs. Vous voulez les discréditer plutôt que faire progresser la sécurité sociale.

Vos parlez de droits universels étendus aux professions indépendantes, comme si les droits des chômeurs étaient « corporatistes ». Vous parlez des « indépendants » comme si la condition salariale était archaïque. Vous faites tout pour transformer le Code du travail en Code des entreprises, avec mise en concurrence des personnes.

Que faire ?  Reconstruire une gauche de gauche

Macron, vous nous posez cette question le 31 décembre : « que faites-vous pour votre pays» ?

Notre réponse sera d’abord d’aider nos ami-es à refuser votre baratin. Nous ne sommes pas dans le même monde. Car nous sommes de gauche, pour une vraie gauche.

Notre action est basée sur les mobilisations populaires et citoyennes pour l’extension des droits.

Que nous soyons au chômage, en précarité, ou au travail, nous défendons les mêmes droits au salaire, à la dignité, à l’égalité des femmes et des hommes.

Nous voulons la liberté de décider sur les productions utiles, de faire d’urgence les choix écologiques indispensables aujourd’hui

Nous voulons agir pour une Europe basée sur des critères sociaux, à l’opposé des traités. Un autre monde est possible, sans le vol du travail humain par les financiers et les multinationales, sans barrières aux frontières.

Cette vraie gauche que nous voulons, elle existe : le score de Jean-Luc Mélenchon aux présidentielles, les mobilisations dans la rue contre les ordonnances Macron montrent qu’elle est bien vivante.

‌Cette vraie gauche que nous voulons, elle peut se rassembler dans l’action.  Avec France insoumise, les forces communistes, écologistes, alternatives, et toutes celles opposées à Macron.

(Edito du tract de Janvier 2018 d’Ensemble!44)