Accueil / Non classé / Non à la réintroduction des néonicotinoïdes

Non à la réintroduction des néonicotinoïdes

Le ministère de l’Agriculture et de l’alimentation  vient d’annoncer la levée de l’interdiction des insecticides néonicotinoïdes pour la culture de la betterave, prétextant l’absence d’insecticide  permettant de lutter efficacement  contre la « jaunisse de la betterave ».

Suivant avec beaucoup de retard les recommandations européennes de 2013, le gouvernement avait interdit l’utilisation des néonicotinoïdes en 2018.  Cette première dérogation, qui devrait être officialisée dans les prochains jours, est non seulement une première brèche dans laquelle se sont déjà engouffrés les lobbies de l’agro-agriculture et de la FNSEA – qui exigent des dérogations pour de nombreuse cultures – mais l’annonce d’une nouvelle catastrophe sanitaire pour les abeilles… et pour la santé publique. L’essentiel des produits appliqués sur les graines – jusqu’à 98 % indique le quotidien Le Monde ! – restent dans le sol où ils peuvent s’accumuler et contaminer les cultures antérieures et les plantes sauvages pendant plusieurs années. De même le ministère de l’agriculture et de l’alimentation indique qu’il sera interdit de planter des cultures attractives pour les pollinisateurs suivant celles des betteraves afin de ne pas exposer abeilles et bourdons. C’est évidemment se foutre du monde et en même temps reconnaitre les conséquences dramatiques des néonicotinoïdes sur les abeilles.

Intéressant aussi de souligner le constat des producteurs de betteraves bios qui assurent que leur production est très peu touchée par la jaunisse (Le Monde 8 août), confirmant ainsi que le recours aux insecticides est un cycle de pollution sans fin.

L’association Génération Futures vient de lancer une pétition en ligne pour que le décret dérogatoire ne soit pas promulgué. Il faut évidemment la signer.

Quant à la priorité à l’écologie affirmée par Mme Pompili à sa nomination comme numéro 2, du gouvernement Castex, elle trouve là sa première illustration !

Exigeons l’interdiction définitive et totale des insecticides tueurs d’abeilles !

Ensemble!44, le 9 août 2020