Accueil / International - EU / Législatives au Portugal, de bonnes nouvelles à gauche !

Législatives au Portugal, de bonnes nouvelles à gauche !

Les législatives portugaises sont d’abord une bonne nouvelle à gauche.

Quatre ans après son arrivée au gouvernement, le socialiste Costa porte son parti en première position avec 36,5% des suffrages, loin devant le PSD, 27,9%, tandis que nos camarades du Bloc de gauche confirment qu’ils sont bien la troisième force politique du pays avec 9,67% des suffrages  et 19 députés, loin devant le PCP-CDU 6,4O% et 12 députés.

Rappelons qu’en 2015, le PS avec 32,3% arrivait derrière la droite 38,5%, puis le Bloco 10,19% (19 députés) et le PCP-CDU 8,5% (17 députés).

L’abstention reste très forte (45,5%), sensiblement plus qu’en 2015 (44%), mais nettement moins qu’aux dernières européennes (69%)

En voix, le Bloc de gauche recueille 492 000 voix. En 2015, il en avait 550 000 et aux dernières européennes 325 000 (9,8% et deux députés européens).

Au soir de l’élection Catarina Martins, la coordinatrice nationale du Bloc de gauche réélue à  Porto, avec trois autres députés, a souligné « la défaite historique de la droite » et la consolidation du Bloc de gauche, qui a vu ses résultats progresser dans un grand nombre de districts,  comme troisième force politique du pays. (www.esquerda.net)

Après avoir souligné  que le PS avait réuni « toutes les conditions pour former le gouvernement », Catarina Martins a aussi indiqué que son parti  était prêt à négocier avec le PS pour assurer une majorité parlementaire stable et rappelé les conditions posées par le Bloc de gauche : « la défense de celles et ceux qui vivent de leur travail, contre les exigences de la troïka, la défense du droit du travail, la lutte contre la précarité, la défense des retraites, le sauvetage du service national de santé, le renforcement de l’investissement public pour faire face à la crise du logement, l’amélioration des transports en commun et l’urgence climatique ».

Dans le même temps, le CDS, droite libérale, a entrouvert la porte d’une alliance gouvernementale avec le PS.

En attendant le résultat de ces tractations , il nous faut souligner, vingt ans après sa constitution comme « parti ouvrier » comme l’a rappelé Francisco Louça à Porto lors de l’avant dernier meeting  de cette campagne, la remarquable campagne du Bloc de gauche portée par sa coordinatrice nationale Catarina Martins, la députée européenne Marisa Mattias, les jeunes députées sortantes Mariana Mortagua, 33 ans, réélue à Lisbonne (avec quatre autres députés du Bloc) et sa sœur jumelle Joana Mortagua, réélue elle à Setubal (avec un autre député),  et par Jorge Costa qui avait la lourde responsabilité de diriger la campagne du Bloc.

Parti ouvrier, parti démocratique, le Bloc de gauche est à bien des atouts un parti de classe au fonctionnement classique pour beaucoup d’entre nous. Et aujourd’hui une force politique majeure au Portugal.

François Préneau

9 femmes, dix hommes. Qui sont les députés du Bloc de gauche ?

A voir et lire sur le site https://www.esquerda.net/artigo/quem-sao-os-19-deputados-e-deputadas-eleitos-pelo-bloco-de-esquerda-em-2019/63734