Accueil / Luttes sociales / Pour une école de la réussite et de l’émancipation de tous

Pour une école de la réussite et de l’émancipation de tous

La Ministre Najat Vallaud-Belkacem veut imposer au plus vite sa « réforme » du collège sans que les personnels et les parents d’élèves ne puissent véritablement en débattre. La droite (Sarkozy et consorts) dont la politique en matière éducative a consisté en la suppression de dizaines de milliers de postes et de la formation même au métier d’enseignant en profite pour essayer de nous  faire croire qu’elle se soucie de la lutte contre les inégalités .

Cette dérisoire polémique politicienne vise à masquer les véritables enjeux du problème.

Menée dans le cadre des politiques d’austérité qui dégradent le service public d’éducation, cette « réforme » du collège ne correspond en rien aux besoins des élèves en difficulté. Via la déréglementation du cadre national des horaires, l’imposition d’une interdisciplinarité sans moyens et sans formation, et la caporalisation, elle s’en prend au collège unique, aggrave les inégalités de traitement entre élèves, les conditions de travail des personnels, et met en concurrence enseignant-e-s, disciplines et établissements .

La grève du 19 mai à l’appel de l’intersyndicale FSU, CGT, FO, SUD et SNALC est une première étape dans la mobilisation permettant d’obtenir le retrait de cette contre-réforme. Une autre Ecole est possible et nécessaire. C’est pourquoi cette lutte doit aussi être l’occasion de porter un projet émancipateur pour toutes et tous les élèves, qui rompe avec la fonction de tri social de l’école que les forces conservatrices veulent préserver.

Rassemblement intersyndical mardi 19 mai 10h30 devant la Préfecture de Nantes

Nantes : le 18 mai