Accueil / Luttes sociales / Pour la relaxe des huit de Goodyear

Pour la relaxe des huit de Goodyear

Le procès en appel des 8 salariés de Goodyear, condamnés à 24 mois de prison dont 9 mois ferme et à 5 ans de mise à l’épreuve en janvier 2016, se déroulera les 19 et 20 octobre au TGI d’Amiens.

C’est le procureur de la République qui avait décidé de les poursuivre pour la retenue, en 2014, de deux cadres pendant une trentaine d’heures, malgré l’abandon des poursuites par la direction et les deux cadres concernés.

Pendant plus de sept ans, 1173 salarié-e-s ont lutté sans relâche contre une multinationale pour la défense de l’emploi et contre la fermeture de l’entreprise, proposant y compris sa reprise par une coopérative ouvrière.

Les 19 et 20 octobre, un rassemblement national de soutien aura lieu avec la participation de nombreux responsables syndicaux, associatifs et politiques.

« Ensemble! » sera présent pour le retrait des poursuites et la relaxe des 8 de Goodyear.

Il s’agit de mettre un coup d’arrêt à la criminalisation de l’action syndicale alors que les licenciements, restructurations et fermetures d’entreprises vont bon train, comme le montrent les 5000 emplois supprimés à SFR ainsi que les 2133 postes que PSA veut faire disparaître.

Il s’agit de défendre les libertés fondamentales mises à mal par l’état d’urgence sans cesse renouvelé.

Que ce soit suite aux manifestations contre la loi El Khomri ou à des grèves, des débrayages, il y a aujourd’hui plus de 210 poursuites et procès à l’encontre de manifestant-e-s et de syndicalistes.

Pour le gouvernement, le patronat, il faut briser les résistances, casser les militant-e-s qui s’opposent à leur politique libérale.

Nous étions aux côtés des syndicalistes d’Air France traduits en justice.

Nous serons, les 19 et 20 octobre, avec les 8 de Goodyear pour l’annulation des poursuites et leur relaxe.

Le 19 octobre 2016