Accueil / Actualites / SEITA Carquefou : le Front de Gauche 44 solidaire des salariés

SEITA Carquefou : le Front de Gauche 44 solidaire des salariés

En mouvement depuis maintenant six mois, les salarié-e-s de la SEITA Carquefou s’opposent à la fermeture de la Manufacture et défendent les 327 emplois, dont la suppression est annoncée pour la fin de l’année. Tout ça pour que les propriétaires et actionnaires d’Imperial Tobacco puissent augmenter encore leurs dividendes qui, pour la seule usine de Carquefou, se montaient  déjà à 575 millions d’Euros pour l’année 2013 !

Le mépris, le refus du dialogue social et les multiples provocations de la direction a  conduit 6 salarié(e)s à entamer une grève de la faim et l’un d’entre eux a déjà été hospitalisé.

Mais que fait le Gouvernement ?

La mobilisation syndicale des salarié-e-s, le soutien des 3 collectivités locales comme les nombreuses actions de solidarité, tant des responsables et militant-e-s du Front de Gauche (PCF, Gauche Unitaire, Parti de Gauche et Ensemble !), que des femmes et  des hommes de tout bord, élus, syndicalistes, militants politiques ou simples citoyens, n’ont à ce jour pas suffi.

La direction refuse de reprendre le chemin du dialogue social comme de revenir sur ses décisions de fermetures de sites.

Et le silence du gouvernement face à ce licenciement boursier honteux est scandaleux.  Manuel Valls peut aller dire que son gouvernement est « pro-buisines » à La City, c’est ici qu’il a des comptes à rendre en laissant le capitalisme détruire des emplois en France.

Les organisations du Front de Gauche en Loire-Atlantique se mobilisent pour :

– exiger du gouvernement qu’il prenne ses responsabilités en refusant le PSE et  en engageant le bras de fer avec Impérial Tobacco pour maintenir l’usine de Carquefou et ses emplois.

– que soit examiné dans l’urgence la proposition de loi contre les licenciements boursiers élaborée par les parlementaires du Front de Gauche.

– un moratoire sur le CICE (dont  la SEITA-groupe Imperial Tobacco a bénéficié  à hauteur de 660 000 euros), le contrôle et la conditionnalité des aides publiques.

Les organisations du Front de Gauche en Loire-Atlantique réaffirment leur total soutien à la mobilisation des salarié(e)s de la SEITA et de leurs syndicats et appellent la population à entrer dans l’action à leurs côtés, notamment le 14 octobre prochain  à l’occasion du rassemblement organisé par l’intersyndicale CGT, SUD, UNSA à 10h30 devant la gare sud de Nantes pour dénoncer les fermetures abusives et les licenciements boursiers.

Front de Gauche 44 : 9 octobre 2014