Accueil / International - EU / Solidarité avec le peuple brésilien. Non au fasciste Bolsonaro

Solidarité avec le peuple brésilien. Non au fasciste Bolsonaro

 

Les jours sombres du fascisme sous des formes plus ou moins assumées refont surface et aujourd’hui au Brésil. Lors du premier tour des élections générales du dimanche 07 octobre le candidat fasciste Jair Bolsonaro a frôlé les 50 millions de voix, soit 46 % des électeurs, le rendant quasiment aux portes du pouvoir dès le premier tour. Son parti a obtenu 52 sièges de députés alors qu’il n’en détenait qu’un seul lors du dernier mandat. Trente-trois ans après la fin de la dictature militaire la menace de l’arrivée d’une extrême-droite fasciste au pouvoir est réelle.

Bolsonaro véhicule une épaisse haine de classe contre les pauvres, à la ville comme à la campagne et contre celles et ceux qui bougent dans la société contre l’injustice et l’oppression. Il dénonce les aides sociales qui, selon lui, « nourrissent une population de bandits et de fainéants ». Il combat farouchement la lutte des paysans sans terre et est partisan de « donner des fusils aux producteurs ruraux » contre les sans-terre. . Misoyne il défend les différences de salaires au détriment des femmes. Chez le candidat d’extrême-droite, la haine des pauvres se combine avec celle des noir.e.s, des homosexuel.le.s, des LGBTI  et des peuples indigènes. Depuis les résultats du premier tour une vague de violence s’est répandue contre ces populations et contre les électeurs/trices de gauche.

Le fascisme se combat partout dans les luttes sociales et dans les urnes.

Ensemble se joint à toutes les initiatives en solidarité avec le peuple brésilien et en particulier appelle à participer aux mobilisations organisées samedi 20 octobre à Paris

Le 18 octobre 2018.