Accueil / Féminisme / Solidarité totale avec Danièle Obono face aux attaques racistes et sexistes

Solidarité totale avec Danièle Obono face aux attaques racistes et sexistes

Danièle Obono, députée de la France Insoumise d’une circonscription populaire de Paris est à nouveau sous le feu  d’une violente campagne raciste et sexiste.

En juin dernier rappelons-nous, elle avait déjà été sommée sur le plateau des « Grandes Gueules » de RMC de crier « Vive la France ! » et de renier son soutien aux auteurs de la chanson « Nique la France ! » face à la censure.
Elle avait alors à juste titre refusé de se plier à ces « injonctions racistes ».

Cette fois-ci, certains médias et certains politiques l’accusent de fait d’être complice avec le terrorisme islamiste. Pourquoi ? Simplement parce qu’elle refuse  de stigmatiser comme eux l’Islam et les musulman.e.s. Des politiques comme Le Pen, Wauquiez, Valls, des journaux comme le Figaro, Valeurs Actuelles ou Marianne attisent le racisme en confondant volontairement Islam, islamisme, djihadisme et terrorisme.

Toutes celles et tous ceux qui, comme Danièle Obono, refusent les amalgames islamophobes sont au mieux considérés par eux comme les « idiots utiles des terroristes » au pire comme leurs complices.

Mais Danièle Obono est aussi ciblée spécifiquement parce qu’elle est noire, femme et franco-gabonaise. Comme elle le dit si bien « quand on est noir, asiatique ou arabe on doit prouver qu’on est de bons français, qu’on aime la patrie ».

Encouragée par ce climat nauséabond, la « fachosphère » se déchaîne contre elle et Minute qui titre  « Mais qu’on la fasse taire, bordel ! » va jusqu’à en appeler à la violence.

Ce qu’ils ne supportent pas ce n’est pas seulement ce que Danièle Obono dit, c’est ce qu’elle est. Ils ne supportent pas qu’il y ait une députée France Insoumise, noire et franco-gabonaise, qui ne baisse ni les yeux ni le ton et qui refusent de se plier aux injonctions racistes, sexistes et néo libérales.

« Ensemble! » soutient pleinement Danièle Obono face à ces attaques racistes et sexistes.

Le 11 octobre 2017