Accueil / Politique / Urgence humanitaire. Lettre ouverte aux députés du département

Urgence humanitaire. Lettre ouverte aux députés du département

Environ 250 personnes en danger au gymnase Jeanne Bernard. Ils sont actuellement environ 250 (et non 500 comme l’a laissé penser le secrétaire général de la préfecture) installés au gymnase de l’ancien lycée Jeanne Bernard, venant d’Erythrée, du Soudan, et d’autres pays d’Afrique. La situation sanitaire est catastrophique et provoque des réactions de rejet de la part de certains voisins, au point que nous craignons des exactions contre les occupants.

Le Préfet refuse d’appliquer la loi
« Toute personne sans abri en situation de détresse médicale, psychique et sociale a accès, à tout moment, à un dispositif d’hébergement d’urgence »
Articles L. 345-2-2 et L.345-2-3 du Code de l’action sociale et des familles

Le Préfet de Loire-Atlantique, dont c’est la compétence, refuse cet hébergement d’urgence aux occupants du gymnase, y compris aux mineurs, et pour l’instant, aux couples avec enfants et aux femmes enceintes. De même, la protection des demandeurs d’asile n’est pas assurée.

Des solutions existent

Les associations signataires demandent aux pouvoirs publics :
– de provoquer une réunion de crise pour évacuer au plus vite le gymnase
– d’ouvrir des lieux actuellement vides (bâtiments des ministères et des collectivités locales, bâtiments privés en attente de mutation…) dans les différentes communes de la métropole pour héberger tous les occupants du gymnase sans distinction
– d’exiger de l’État les financements nécessaires à cet hébergement

Les associations et collectifs réunis en Inter-collectif « Personne à la rue ! » souhaitent vous rencontrer pour échanger sur la situation des personnes à la rue sur notre territoire, connaître votre position et vous demander d’agir auprès de l’État.

Dans l’attente de votre réponse,
Respectueuses salutations

Inter-collectif « Personne à la Rue ! » : Collectif soutien migrants Nantes, Collectif Refus de la Misère, Collectif urgence jeunes migrants 44, Collectif des hébergeurs solidaires de Nantes et alentours, Collectif des Sans-Papiers de Nantes, Collectif Solidarités Indrais, L’Autre Cantine, L’Autre Classe, Afrique Loire, Asamla, ATD, La Cimade, CSF, DAL, DMDC, FAL44, Gasprom, Emmaus44, GREF, Habitat et Humanisme, JRS Welcome, LDH, Logis Saint Jean, La Maison, Les bienveilleurs 44, Médecins du Monde, MRAP,RESF, Romeurope, SJMMIE – Intersyndicale 44 (UD CGT-CFDT-FSU-UNSA-SOLIDAIRES 44)

Contact : case44000@yahoo.fr

17 juillet 2019